Nouvelle Zélande

10 mois de voyage

Voyager et Vivre en Nouvelle Zélande c’est comme rencontrer un univers proche du nôtre, à l’occidental, mais avec un esprit d’insulaire…

Au départ, nous avions senti le besoin de critiquer le fait qu’il s’agisse d’une ancienne colonie anglaise qui a déraciné la culture maorie telle qu’elle était. Puis on apprend à vivre dans ce pays et chaque jour est fait de nouvelles découvertes. Evidemment, la culture maorie en est changée: une certaine sédentarisation et l’introduction de la culture anglaise (impliquant produits et mode de vie) modifiera à jamais leur façon de vivre. On dit aussi qu’il n’y a pas eu de guerres pendant cette colonisation, puis on apprend petit à petit l’existence de batailles locales pour des territoires lorsque Monsieur Captain Cook débarqua. Voici donc brièvement un peu d’histoire du pays, qui est assez récente, puisque la NZ sera le dernier pays à être découvert (en tout cas par les européens). Mais au-delà de tout ça, chaque petit musée locale accorde une importance à cette Histoire et a l’honnêteté de raconter ce qu’il s’est vraiment passé. Au Te Papa de Wellington par exemple, on peut lire le traité de Waitangi (accord officiel entre les anglais et les maoris à propos du partage du territoire) dans les deux langues. On nous montre un troisième version en anglais montrant à quel point dans la traduction il y a une différence dans ce qu’ils appellent « accord ». Bref, les maoris se sont fait entubés, ce qui provoquera ce changement dans la culture. Mais tout cela est explicitement dit. Chez les contemporains, on ressent tout de même ce vivre-ensemble, même si les communautés maoris sont souvent isolés dans certaines zones du pays. On accepte qu’il y est une culture propre aux maoris et on est fier de montrer à quoi ça ressemble puisque c’est fort dans un sens spirituel et à l’image de ce à quoi ressemble une grosse partie du pays. Des paysages immenses et sauvages, c’est cela qu’on veut voir en venant en Nouvelle Zélande. Le fait que le pays soit peuplé de seulement 4 millions d’habitants permet de préserver la beauté de ce monde. Un monde d’énergies ressourçantes et véritables, comme les légendes maoris l’expliquent si joliment. On s’apercevra aussi qu’une majorité des terres est exploitée par le bois et par les fermes, ce qui forment ces collines vertes flous pleines de moutons et des forêts d’arbres tous alignés. On le sait, tout n’est plus naturel, mais tout reste préservé d’une certaine destruction. On ne cherche pas à tout prix à privilégier le tourisme et ses aménagements, on cherche à ce que le pays reste époustouflant. Il s’agit évidemment d’un sujet à débattre mais comparé à certains pays, la NZ reste une terre relativement sauvage. Des paysages spectaculaires, ça vous allez en voir, encore faut-il vouloir randonner, le seul moyen de se sentir complètement isolé du monde. Il faut aussi vouloir voyager en basse saison, donc quand il fait froid mais honnêtement c’est un des seuls moyens d’apprécier la solitude. Enfin chacun choisit de voyager comme il l’entend, on ne voyage pas tous pour les mêmes choses, et de la même façon…

En résultat, vivre au pays des kiwis nous aura fait du bien à l’esprit. La vie n’est pas grave finalement et l’Homme a aussi la possibilité d’être bon, gentil et généreux. On dépasse l’apparence et les principes. Une vie chez les kiwis est une vie simple, parfois onéreuse, et pas souvent délicieuse en terme de gastronomie, mais à quoi bon si chacun a sa place chez eux…

KIA ORA à AOTEAROA !

L’Ile du Nord

L’Ile du Sud

La traversée du pays à 6 !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s