Péninsule de Coromandel

Juillet 2013

Après nos premiers moments Kiwis chez Mat & Aida à Auckland (merci encore pour tout!!), nous voilà partis, nous Iris et Babette, à l’assaut de la Nouvelle-Zélande dans notre super Van (équipé par nos soins !).

Au programme, traversée verticale non-linéaire de l’île du Nord jusqu’à Wellington (la capitale) pour un durée approximative de 2 mois. La première semaine sera consacrée à la Péninsule de Coromandel, à l’Est d’Auckland. Considéré ici comme une des destination touristique estivale majeur (soleil, plages de sable blanc, hôtels en bord de mer,…), nous choisissons de l’aborder logiquement en ce mois de Juillet  (sauf qu’ici, c’est l’hiver en juillet = moins de monde, donc plus intéressant).

On se rend vite compte que le camping sauvage (solution envisagée depuis le début) ne sera pas vraiment possible. En effet, le pays est plutôt contre ce genre de pratique et ne le tolère pas vraiment (pour des raisons très importantes d’hygiène et de protection de l’environnement, au risque de prendre une amende de 200$).

Pour note : 1 Dollar Néo-Zélandais (NZD)=0,60€

Nous préférons adopter la solution la plus simple et la moins onéreuse, le camping. Moins cher (surtout en cette période), entre 10 et 20$ pour deux en moyenne, c’est bien pratique et on a les commodités 🙂 . Il arrivera, comme c’est arrivé hier, que l’on soit accueilli sur un terrain privé gratuitement (par un gentil Maori) ou que l’on trouve un endroit sympa dans la nature.

Ces débuts dans la Péninsule nous auront apporté chaque jour un paysage et une nature complètement différente : Jungle, Montagne, Ville de chercheurs d’or, plage, grottes,… On sent bien le passif minier de la région dans l’architecture et l’ambiance qui règne dans les villes (Thames, Coromandel, Waihi et Karangahake Gorge). Les transformations de la nature : mines à ciel ouvert, ponts et voies de chemins de fer, on se croirait dans un Lucky Luck ! C’est drôle car on ne s’attendait pas vraiment à trouver cette atmosphère en Nouvelle-Zélande. On se rend compte surtout que tous ces sites ont été vraiment laissé à l’abandon pour aujourd’hui être reconverti en espaces naturels protégés exceptionnels ou en sites touristiques.

L’autre aspect frappant de la région est le tourisme balnéaire de masse qui s’est développé ces dernières années sur la côte Est (similaire à la côte d’Azur). On est bien content de découvrir ces paysages en hiver car l’été doit être étouffant de monde au regard des gros hôtels luxueux qui bordent certaines plages (Whitianga). Les joies aussi de voir une des plus belles plage du monde (New Chum Beach : où les Arc-en-ciel apparaissent toutes les 20 minutes), se baigner dans les Hot Water Beach (plages où l’on creuse son bain thermal naturel, attention ça peut être très chaud !) ou découvrir Cathedral Cove (cf : Le Monde de Narnia 2) sans trop de touristes est tout simplement génial.

D’Auckland à Thames

The Pinnacles

 

Vers New Chums Beach

Cathedral Cove

Hot Water Beach

De Whangamata à Waihi

Karangahake Gorge

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s