Poppus à 2

Avril/Mai 2014

Ou nos 3 dernières semaines en Nouvelle-Zélande.

Nous voilà repartant bredouille après presque un mois de road-trip avec les copains. Mais c’est aussi un temps nécessaire pour nous pour terminer ce voyage de presque un an. Notre objectif principal : visiter les derniers endroits de l’île du Sud, aussi incontournables, encore vierges de nos pieds. On se dirigera rapidement dans l’extrême sud vers le Parc national des Catlins.

On fera d’abord un stop dans la ZAC de Dunedin pour actualiser le « Warrant of fitness » de notre voiture (encore une chose commune pour les voyageurs en van de Nouvelle-Zélande). Il s’agit d’un contrôle technique obligatoire à faire tous les 6 mois. Evidemment, puisqu’il n’y a pas de carte grise et que les assurances ne sont pas obligatoires, le marché des voitures est différent. Ici, les garagistes profitent de cette obligation de contrôle pour vous faire changer quelques pièces de votre voiture, ce qui devient rapidement onéreux. Cette fois-ci, on nous changera un pneu et le frein à main (alors qu’il s’agissait peut-être des pièces qui pour nous étaient le moins nécessaire à se préoccuper). Sauf que si vous ne le faites pas, vous ne pouvez pas passer le contrôle. Bref, voici un exemple sur les choses auxquelles on a vite l’impression d’être arnaqués. Anyway, une fois fait, on est tranquille pour plusieurs mois…

Nous voici vite aux Catlins après quand même quelques heures de route. Au programme, Nugget point (promenade au bord des falaises vers le phare qui offre un point de vue magnifique), air de l’Antarctique (il fait très froid par ici), rencontre avec les pingouins à oeil jaune (leur façon de sauter de pierre en pierre est très mignonne et très drôle), forêt pétrifiée (qu’on a jamais trouvé mais on nous a expliqué après : il fallait se déplacer et franchir la zone interdite pour voir apparaitre une forêt qui existe désormais incrustée dans la falaise, en tournant le dos à la mer), forêt la plus terrifiante du monde au milieu d’arbres qui semblent tous morts, et enfin rencontre des copains Pierre et Célia par grand hasard sur un parking désert (des copains de Wellington). Oui le monde est très petit en Nouvelle-Zélande, vous croiserez facilement des gens que vous aurez déjà rencontré à l’autre bout du pays… Il faisait plutôt froid dans ce coin-là. On s’est alors dirigé rapidement un peu plus au nord mais dans une zone qui n’a pas non plus la réputation d’être chaude : le Fjordland.

Ca y est, on y est ! Si vous voulez venir en NZ, c’est peut-être la première chose dont on va vous parler. Le Fjordland, c’est un parc national qui forme plusieurs bras de mer entre elles. Bref, vous imaginez à quel point ça à l’air magnifique. Nous nous réjouissons de s’y rendre enfin en gardant un des meilleurs pour la fin. On restera près de quatre jours dans la région. Premier jour : on ne voit pas à plus de 10m devant nous, nous sommes dans le nuage.Chose qui arrive trop souvent ici. Là-bas on dit que la semaine est divisé en deux : les trois premiers jours il pleut, puis le reste du temps, il pleut…Vous nous direz pourquoi y aller alors? Parce que nous nous sommes renseignés avant (chose à faire absolument) et que le temps allait se dégager le lendemain : chose vraie !

Le lendemain, nous irons faire une randonnée que nos copains nous ont conseillés avec un petit sourire en coin : LA GERTRUDE TRACK !

Nom rigolo, personne ne nous en a parlé avant eux, presque invisible depuis la route, on est curieux, on y va !

Et voici 30min de marche dans des herbes hautes mouillées, puis de l’escalade dans les rochers vers un sentier non balisé. On aperçoit les glaciers là-haut. On grimpe pendant près de 2h et ça vaut le coup ! Nous voici au milieu d’une vallée déserte avec des cascades de tous les côtés, on grimpe tellement qu’on arrive au lac qui est à l’origine d’un de ces fameuses cascades.On continue de grimper jusqu’à arriver là où il neige sur les hauteurs des montagnes. Il fait froid mais ça restera une des plus belles choses qu’on ait vu ! Attention, si vous n’êtes pas sportif pour un brin ou même casse-cou, laissez tomber c’est pas pour vous ! Bref, toujours faire confiance à ses copains mesquins/misslin. On profiteras d’une balade en bateau le lendemain matin dans le bras de mer du milord sourd pour 50$/personne avec la compagnie Orange. On rencontrera un couple de québécois avec leurs trois enfants, nous racontant leur passionnant voyage de près de 2 ans en catamaran. On les recroisera plusieurs fois pendant les prochains jours. Notre séjour dans le Fjordland s’avéra apaisant malgré le monde même hors saison, car quoi qu’il arrive, si vous le souhaitez, vous trouverez toujours un moyen d’être seul face à la beauté des paysages encore sauvages…

Nous voilà près de la fin de ce périple néo-zélandais. Nous devons désormais rejoindre pour la tierce fois Christchurch afin de vendre notre maison : LARGO le super van !

Mais avant nous repassons une seconde fois par la magnifique route qui joint Queenstown à Christchurch où nous ferons quelques derniers arrêts : manger un dernier Fergburger regarder les  gens sauter à l’élastique dans des spots spectaculaires, dormir au lac face au mont Cook, visiter le lac Tekapo qui offre de formidables points de vue…

On prendra deux auto-stoppeurs sur la dernière ligne droite : deux allemands à la conquête de leurs premiers voyage qui doivent rejoindre Christchurch pour aller travailler (car oui là-bas il y a du travail chers PVTistes) Ainsi nous arrivons à CHCH avec qui nous avons encore des comptes à régler. Il reste un peu plus d’une semaine pour y vendre notre voiture…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s